• bsparkmusic

Les Compositeurs de Génie : Ramin Djawadi

Dernière mise à jour : 26 juil. 2021

Avez-vous déjà entendu parler de Ramin Djawadi ?


Si la réponse est non, vous devriez ! Il s’est notamment fait connaître en composant la bande originale de superproductions audiovisuelles : Iron Man, Pacific Rim, Game of Thrones, Westworld, Prison Break et Person of Interest mais également Warcraft, Clash of the Titans (Le Choc des Titans), A Wrinkle in Time (Un Raccourci dans le Temps) ainsi que des Triple A du jeu vidéo comme Medal of Honor ou Gears of War 4 et 5.

Ramin Djawadi
Ramin Djawadi

Né en 1974 en Allemagne, il possède également la nationalité iranienne. Il fait partie de ces personnes avec un don certain : celui de pouvoir associer les couleurs avec la musique et inversement. Ce phénomène, plus connu sous le nom de synesthésie, lui permettrait de « visualiser la musique ».


Premier succès retentissant : Iron Man


En 2008, Ramin Djawadi était à l’œuvre pour nous offrir la bande originale du film Iron Man, sorti en 2008. Cette bande originale réunit 19 titres dans un album intitulé « Iron Man : Original Motion Picture Soundtrack ». La bande originale a été produite en collaboration avec la légende du « scoring » (musique de films), Hans Zimmer et sa structure de musique pour films Remote Control Productions. La bande originale a été nominée lors de la 51ème cérémonie des Grammy Awards.

La bande originale principale repose essentiellement sur l’association d’un groupe rock et d’un orchestre symphonique traditionnel. C'est dans le contraste entre les instruments classiques et modernes qui confère personnalité et caractère au morceau que réside à mon sens, la force de cette composition singulière.

Affiche du film Iron Man
Iron Man by Ramin Djawadi

En sortant des sentiers battus et en expérimentant de nouvelles sonorités, Ramin Djawadi propose quelque chose de neuf qui parvient à faire le pont entre des genres diamétralement opposés afin d'en faire quelque chose d’harmonieux sans frôler la déchirure.


Le compositeur à son apogée : Game of Thrones


Après un pic de popularité engendré par le final de la saison 6 de Game of Thrones en 2016, il faudra attendre 2018 avant que Ramin Djawadi ne remporte son premier prix aux Emmy Awards pour son travail sur le final de la saison 7 avec « The Dragon and the Wolf ». L’année d’après, il réitérait l’exploit avec sa composition qui accompagne l’épisode « The Long Night » lors de la dernière saison de la série. Le morceau « Light of the Seven » a également fait grande impression auprès du public.


Ramin Djawadi est le premier compositeur de musiques de film de l’histoire qui se voit attribuer son propre orchestre live. Il part ainsi en tournée dans tous les États-Unis avec de nombreuses dates à l’étranger comme en France (Bercy) pour le « Game of Thrones Live Experience ».

Écouter Ramin Djawadi interpréter lui-même ses compostions sur scène avec des instruments divers comme un xylophone, une guitare électrique ou un piano, c'est apprécier ses qualités artistiques qui vont au-delà de son rôle de compositeur. Ramin Djawadi est un artiste pluri-talent.


Jonathan Nolan : son compagnon de route


Jonathan Nolan et Ramin Djawadi se sont rencontrés pour la première fois à l’occasion de la production du film de Christopher Nolan : Batman Begins. À partir de ce moment-là, une relation de confiance et d’admiration mutuelles commence à s’installer entre les deux hommes. Jonathan Nolan a invité Ramin Djawadi à collaborer sur la série diffusée sur CBS : Person on Interest. En 2016, ils s'unissent une nouvelle fois pour la bande originale de la nouvelle série HBO de l’époque : Westworld.



Dans le « Main Theme » de la saison 1, Ramin Djawadi réussit à transporter les spectateurs dans l’univers de Westworld. Il emprunte des éléments distinctifs du western et fait jouer un piano au son cristallin sur une mélodie assez énigmatique, presque dissonante. Cette bande originale illustre avec intensité et profondeur l’atmosphère de la série.


Dans le « Main Theme » de la saison 2, Ramin Djawadi montre une nouvelle fois sa dextérité, sa facilité à s’adapter et mélanger les styles. Ici, l’intrigue se déroulant en Inde, les sonorités apparaissent davantage orientales.


Le mot de la fin


Ce que j’admire le plus chez Ramin Djawadi, c'est son audace. Il ne craint pas de proposer des choses nouvelles qui sortent des sentiers battus en explorant de nouveaux horizons.


Son style de composition est souple mais précis, jouissant d’une grande flexibilité dans son approche de la musique et d’une polyvalence notable dans son exécution. Il est pour moi une réelle source d’inspiration. À son image, je suis attaché à l’orchestration traditionnelle mais j’estime que lui greffer des instruments plus modernes aux sonorités plus électroniques permet de sublimer la mélodie.



38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout